Enterprise NCC-1701 D Version "all good things..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enterprise NCC-1701 D Version "all good things..."

Message par Youli le Mer 20 Avr 2011 - 21:51

Voila un autre sujet disparu dans les limbes du précédent forum, et que je me propose de remettre ici vu que ce sont des projets en cours...
Il s'agit d'une maquette avec un kit de conversion pour faire l'Enterprise D du futur, avec 3 moteurs warp et non plus deux, tel qu'il apparait dans la dernier épisode de la série Star Trek Next generation.

Le texte, là encore, est d'époque. Donc on excusera les informations un peu dépassées... Smile


Enterprise NCC-1701D
All Good Things


Une fois n'est pas coutume, et bien que j'ai cessé de travailler dessus depuis quelques temps, je vous présente ici des images et commentaires de mon travail sur l'Enterprise NCC1701 D complété d'un kit de conversion résine permettant d'obtenir non pas deux mais TROIS nacelles et quelques détails supplémentaires que j'ai toujours trouvés très sympathiques.

Ce modèle en particulier représente l'Enterprise de la série Next Generation, et avec son kit de conversion plus exactement l'Enterprise D d'un futur alternatif présenté à la toute fin de la série laquelle se termine vraiment en beauté.
Cet Enterprise D relooké donc comme je le disais a trois nacelles, mais aussi des sortes d'ailes supplémentaires, des moteurs à impulsions plus présents, visiblement quelques decks de plus au niveau de l'engineering, et quelques détails supplémentaires sur la soucoupe au niveau de la passerelle de commandement.

Ces morceaux je les ai obtenus sur Ebay et il s'agit visiblement d'un kit de conversion qui n'existe plus et qui plus est n'est pas "accurate" ai-je découvert avec effroi plus tard.



L'intérêt était surtout que le vendeur accompagnait cela de la maquette, que j'avais déjà, de l'enterprise D "normal" vendu tel quel par AMT ERTL et que nous avions eut également en France dans les années 90. Il s'agit de celle-ci :



Enfin, Le modèle que j'ai travaillé et même largement complété donne ceci pour l'instant, avec une comparaison sur un bouquin ou j'ai pu constater les énormes différences avec le kit de conversion livré.



Une petite image en perspectives ou l'on voit bien que j'ai fait un jus grossier, pour l'enstant, sur la coque afin de mieux me révéler les détails, les hublots et les détails en plein qui indiquent les parties peintes en "aztec pattern", un détail sur lequel je reviendrai plus tard et qui est tout simplement passionnant !



je vous en dirais plus sur ce montage, ces modifications ou même ce que je vais utiliser comme décalcomanies que j'ai eut le plaisir de découvrir auprès de la société JT Graphics qui fait un travail merveilleux.


Bon dans le désordre :

- La maquette est au 1/1400. Dit comme ça cela vous dit rien mais l'engin est assez gros. Il fait un peu plus de 40 CM de long à vue de nez, et un peu moins en largeur au niveau de la soucoupe. C'est donc assez "gros" oui en effet, mais y'a plus gros et j'en parlerai plus tard, vous verrez, quand il s'agira d'attaquer les enterprise Refit et NX-01 de Polar Light au... 1/350 !

- Le déflecteur avant (l'oeil ) n'était pas comme ça au départ. Il s'agit d'une pièce plastique transparente que j'ai travaillé afin de donner cet aspect, qui n'est pas celle du modèle d'origine, éclairé en bleu par le milieu et sinon en marron/bronze intégral... mais comme j'ai pas envie de me taper un travail d'éclairage de l'engin (même si cela est possible), c'est l'option que j'ai prise.

Comment m'y suis-je pris ?

Vous avez donc The Deflector Array en pièce transparente. Avant de coller cela délicatement entre les deux parties principales du "corps" du vaisseau j'ai entrepris (fin jeu de mot) ce petit travail :
- j'ai commencé par peindre avec... Un feutre. Vous savez ? mes feutres Gundam. Pas ceux avec la couleur mais un feutre bête et méchant. Cela m'a pas convaincu alors j'y suis allé franco avec un bon vieux feutre bleu qu'on trouve partout dans le commerce. Avant que cela ne séche j'ai passé un sopalin sur la surface pour ne laisser que les creux emplis de bleu. Mais cela ne m'allait pas. Il me fallait quelque chose de plus fort en couleur.
- J'y suis donc allé plus franco encore. Avec mon aégrographe j'ai peint en bleu transparent (Tamiya, acrylique)l'intérieur de la pièce et ceci pour deux raisons. D'une part pour voir ce que cela donnerait, tout en relevant le bleu déjà laissé par le feutre, mais également pour protéger la pièce à coller. Sans cette couche de "vernis", les pièces transparentes ont la facheuse manie de s'opacifier avec certaines colles, comme la cyano.
- Mais là j'ai adapté un "truc" que je fais de temps en temps avec d'autres pièces plastiques transparentes plus petites, pour des moniteurs ou phares... J'ai tout simplement placé une feuille d'aluminium (trouvez cela en cuisine) sur la surface. J'ai utilisé ce qui pour moi s'apparente à de la colle blanche, cette colle de chez Micro set qui peut servir justement à coller les pièces transparentes ou même à en créer une fois sèche.
- Ce qui devait être un inconvénient (placer une feuille d'aluminium qui s'est déformée, pliée) est devenu pour moi un atout assez joli à voir... On obtient un aspect brillant, bleu, avec des reflets grenre cristaux. c'est pas du tout comme dans la série ou le film mais je trouve ça joli et c'est le principal...

Par contre pour les moteurs, que l'on voit mal ici cela a été une autre histoire.
Ne voulant pas donner un effet identique aux moteurs (ce n'est pas la même "lumière") j'ai placé toujours à l'intérieur des pièces transparentes de la peinture de feutre Gundam, cette fois ci donc bel et bien de la peinture, d'un beau bleu metallique, directement sur la pièce (préalablement collée, c'est en deux parties).
Une fois sec (c'est rapide), j'ai appliqué à l'aérographe le bleu transparent Tamiya de l'autre côté pour affirmer encore plus le bleu.
Comme ce n'était pas encore tout à fait cela, j'ai appliqué dans les creux le bleu d'un feutre classique Gundam bleu foncé, fixé avec une nouvelle couche de bleu transparent tamiya.

Même chose pour le rouge des "Collector Bussards", ces points rouge en bout de moteur distorsion. Du rouge metallique à l'intérieur, ce qui n'a pas été une mince affaire (terminé au pinceau), et du rouge transparent Tamiya à l'extérieur de la pièce.
Malheureusement le résultat est inégale d'une pièce à l'autre, et la peinture n'a pas tenue uniformément sur toute la surface. mais cela donne encore une fois un aspect "brillant" luisant que j'aime beaucoup.

Je suis assez content du résultat.

Et pour les moteurs il fallait bien que je le sois car il m'a fallu donner l'illusion d'une parfaite symétrie avec un moteur qui était entièrement en résine, mais pas transparente. le moteur du milieu est une des parties du kit de conversion.
Et là j'ai un peu triché.
J'ai peint en bleu metallique et en rouge metallique avant d'attaquer avec les bleu etrouges transparents, réhaussé d'un peu de feutre. Pour l'instant cela me va mais je vais certainement remettre une couche de transparent une fois le masquage et la peinture des motifs "aztec" réalisé avec soin...

Le texte est long. Désolé. Pour vous remercier, une autre image !



Et puis encore une autre tiens ou l'appareil photo, si on fait bien attention, laisse apparaitre les subtiles différences de matières entre les 3 moteurs, les deux extérieurs étant en plastique, celui du milieu en résine pleine.

La peinture de base a bien évidemment été en gris (Mr Color en spray) ensuite recouverte, une fois de nombreux défauts découverts ici et là et retravaillés (rebouchage de trous ou d'imperfection à la tamiya putty, diluée à l'acétone), grattés, par un bleu/gris du plus bel effet de chez Prince August à l'aérograph. La surface est telle que j'ai utilisé un flacon plein.

Par contre j'ai constaté quelque chose d'assez naze. Recouvrir cette peinture "vynilique" d'une autre marque de peinture, comme Tamiya, provoque des cloques. j'imagine que c'est surtout à cause du diluant, à savoir ici de l'alcool à 90, mais c'est toujours bon à savoir puisque je vais repeindre dessus... Il faut donc que j'utilise la même marque avec le moins de diluant possible pour éviter tout problème. je peins un GROS vaisseau spatial, pas un monstre avec des cloques.
Je garderai en réserve ce "défaut" pour quelques monstres tel le rancor du Retour du Jedi ou le Kotoga de Relic...



L'effet salissure est temporaire. Sur un vaisseau de cette taille (1/1400), faudrait vraiment que ce soit une poubelle de l'espace pour qu'il apparaisse de la sorte.



Non en fait l'idée c'était de voir les détails qui m'échappaient à l'il nu pour mieux peindre les "aztec patterns", mais aussi de révéler les fenêtres plongées dans le noir pour l'instant. Ca a pas l'air comme ça mais à moins d'y aller avec une loupe, ces détails là bleu sur bleu, m'échappent totalement. Maintenant que cela est fait je vais repeindre en bleu/gris en "voile" à l'aérographe pour diminuer cet aspect salis justement, avant de coller patiemment les motifs aztéques que je vais reproduire soit sur du papier simple, collé à la bombe repositionnable, soit sur de l'adhésif, auquel cas il me faudra de toute façon reprendre les motifs en "relief".

Comment s'y prendre. Que ce soit en creux ou en plein, vous avez tous à un moment ou un autre à l'école appris à faire des copies d'objet sur papier en frottant un crayon sur la surface du papier, lequel est posé, par exemple, sur une pièce.

Si vous reproduisez cette action sur une maquette vous pouvez facilement reproduire sur papier, et à plat, des détails que vous voudriez masquer. le problème étant ensuite qu'il vous faut reproduire ces traits au propre.
J'ai imaginé différentes méthodes, dont les deux citées plus haut, mais il serait intéressant de voir ce qu'il est possible de faire ensuite si on scnanne ce genre de "détails dessinés" afin de l'imprimer proprement, et éventuellement le reproduire sur un modèle sans détails aucun à plus petite échelle (je pense au 1/2500 du NCC-1701-D). De même l'imprimer sur du papier adhésif serait loin d'être bête.

Enfin seul les professionnels, comme des personnes travaillant dans des sociétés qui font des enseignes et des logos adhésif ont le matériel pour prédécouper ce genre de chose. mais là encore il faudrait que je me renseigne.
Sur une certaine quantité, et pour différents projets identiques (sur le galaxy class ou le Constituion class, voire le Miranda class, mes projets me manquent pas...) cela pourrait s'avérer salvateur en terme de temps du moins.

Mais tout ceci prouve, encore une fois, que le maquettisme est un domaine ou la patience est reine, et le roi le bricolage (la débrouille c'est féminin aussi... ).

Pas le temps ce soir mais je reviendrais vers vous avec de nouveaux clichés et quelques explications sur les motifs aztéques. j'ai mis la main sur un document Polar lights très intéressant et vous comprendrez immédiatement de quoi il s'agit.

Pour le doré du moteur... Normalement ce devrait être du jaune doré mais je préfère comme ça et tu sais quoi ? C'ESt DU GUNDAM MARKER !
Le doré du Gundam Marker est le plus beau que je connaisse...

Histoire de vous faire patienter en ces moments ou les arrêts maladie et les occupations aussi diverses que les mariages, les fêtes d'anniversaire ou encore le boulot vous empêchent de discuter maquettes avec les copains, je vous envois ce lien fort intéressant concernant les "Aztec patterns".

Pour ceux que cela intéresse vraiment, merci de le consulter, même si je m'efforcerai de vous re raconter tout cela en bon français dans quelques temps, photos à l'appuis.

je suis d'ailleurs assez content, car une peinture en "voile" sur mon Enterprise D m'a permis de sauver les panneaux mal peints et de vérifier certaines techniques que j'avais vu mais jamais utilisée.

Plus dans un prochain message.

En attendant voila :

http://www.starshipmodeler.com/tech/rr_ents.htm

Et pour celui là c'est une vue de ce qu'il faut se taper à découper et à l'échelle pour une partie de la coque, de la soucoupe pour être précis, sur un vaisseau comme l'Enterprise.
http://www.starshipmodeler.com/tech/sh_aztec40.jpg
Imaginez du temps ou il n'y avait pas de photocopieuse, ni d'ordinateur. Cela n'empêche pas que même avec le matériel actuel, il faille s'occuper des heures avec une bonne lame.
avatar
Youli
OrthoShark

Nombre de messages : 11670
Age : 47
Localisation : SDF-1
Date d'inscription : 27/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum